Les allées du pardon

Laurence Labbé

Les allées du pardon

2020

ATTENTION NOUVEAUTE - DISPONIBLE UNIQUEMENT EN ligne chez Amazon en attendant la sortie en librairie https://www.amazon.fr/ALL%C3%89ES-DU-PARDON-Laurence-Labb%C3%A9/dp/B0892DHCKW Le personnage principal de ce roman est inspiré de l’oeuvre "la conjuration des imbéciles" de John Kennedy Toole. Génie incompris, illuminé exclu, Théodule traverse l’existence, courant de déveine en malchance avec la détermination des victimes insoumises. Le monde et les humains lui offrent un terrain de découverte dont il nous livre l’analyse, avec la condescendance de ceux qui se croient voués à une destinée supérieure. Un style alerte et corrosif qui embarque le lecteur dans une quête illuminée d'insertion et nourrie de l’espoir d'un monde meilleur. Une histoire dans l'histoire qui évolue en lien avec nos propres questionnements.

Extrait

"C'est ainsi dans la vie. On possède un but, des certitudes, puis au moment où l'on s'y attend le moins, tout s'écroule ! Et alors qu'on croit que tout est fini, un nouveau chemin apparaît, une lueur émerge de ce petit coin sombre dont on ne soupçonnait pas l'existence".

"Ah les écrivains... De ceux que j'avais fréquentés, j'en avais déduit qu'ils sont un peu comme les comédiens : on n'arrive jamais à saisir la frontière entre leur véritable moi et les personnages dont ils endossent le costume".

"Une porte s’ouvre au bout du couloir, sur l’extérieur. Il fait froid. L’air me cingle le visage et les mains, que j’enfouis dans les poches de la veste.
C’est un oxygène qui sent les grands espaces blancs sans mur, les horizons infinis, les ciels garnis d’oiseaux, les montagnes escarpées et les immenses plateaux, les troupeaux et leurs bergers, les rivières et cascades sous les arbres.
Je respire, respire, m’emplis les poumons de cette vie, nouvelle pour moi. Le cri d’un rapace déchire le silence.
Les infirmiers me conduisent jusqu’à une camionnette blanche. Nos pas crissent sur le gravier et font s’envoler les corneilles.
Leurs ailes battent les tambours de la liberté.
Je monte à l’arrière. Les vitres sont aveugles. Je ne verrai rien de tout le voyage. À quoi peut bien ressembler le monde ?
Je le saurai plus tard. Quand le moment sera venu, les forces obscures me guideront."

Commentaires des lecteurs

Un vrai bijou ! qui a dit que les pépites n'existent pas en autoédition ! (rouge polar)

On trouve dans ce roman tout le discours constitutif de nos dernières décennies : la parole psy, la maltraitance, la vie en entreprise, la drogue, les appartements minuscules, la curatelle, les thèses complotistes, le chien de SDF, l’hôpital psychiatrique, le mythe du chasseur-cueilleur… des personnages qui parlent à leur propre folie et la résilience. Traînent aussi l’amour et les belles plages de Normandie qui capturent le soleil avant qu’il ne se couche, mais fait-on encore l’amour sur la plage, aujourd’hui ?» (Dominique Lebel).